Husk, tome 2nd

Couverture du deuxième tome de la BD HuskQUAND L’HOMME SE PREND POUR DIEU, L’HISTOIRE SE MET EN MARCHE…

Sarah et Léo arrivent sur Mars pour y poursuivre leur enquête, mais les choses dégénèrent assez vite : non seulement leur principal suspect s’avère innocent mais la police locale les emprisonne pour avoir mené une enquête non autorisée hors de leur juridiction. Sitôt libérés, ils se retrouvent confrontés à un gigantesque Husk dont le pilote fou furieux menace de détruire la principale centrale d’énergie de la planète, celle-là même qui assure la survie de tous les colons…

Après le déluge d’images et de sens que proposait le premier tome de la série, ce second volume s’avère hélas une cruelle déception. Un commentaire du scénariste en exergue de l’ouvrage laisse d’ailleurs penser que le tome précédent ne s’est pas aussi bien vendu que l’espéraient ses auteurs, ce que confirment du reste plusieurs publications du net’ spécialisées dans la BD ; mais ceci n’aurait, parait-il, aucun lien avec le changement de scénariste – ce qui n’est pas si difficile à croire après tout.

Planche intérieure du second tome de la série BD HuskQuoi qu’il en soit, son remplaçant n’a de toute évidence pas su exploiter la profondeur et la complexité de l’univers de Husk – encore que j’ai cru comprendre que le dessinateur était aussi pour beaucoup dans la scénarisation générale – de sorte qu’on se retrouve avec une histoire techno-policière somme toute pour le moins banale ; les scènes d’action y sont certes toujours aussi peu nombreuses mais néanmoins assez stériles et ne servent plus qu’à remplir les vides ou bien à entretenir le rythme du récit d’une manière qui rappellent les productions pour la télé ou les films à grand spectacle, au lieu d’être des illustrations du concept central de cette série – du moins tel qu’il est présenté dans le premier volume.

Le changement de décor y est certainement pour quelque chose, et s’il permet d’explorer une autre facette de cet univers il produit néanmoins une cassure assez nette dans l’ébauche de cet avenir au potentiel certain mais malheureusement desservi par le déménagement du récit sur une autre planète. En d’autres termes, un tome de transition aurait été plus que bienvenu, au moins pour mieux cerner la vie sur Terre dans ce monde encore à peine ébauché avant de poursuivre une intrigue qui s’avère en fin de compte assez sommaire.

Planche intérieure du second tome de la série BD HuskMais le plus décevant reste le focus que fait le récit sur l’action, au détriment d’une enquête pour le moins vite expédiée à travers les clichés type du techno-thriller mais surtout – et c’est bien le plus dommage – au préjudice des personnages. Car ces derniers apparaissent ici assez caricaturaux alors qu’ils présentaient un potentiel certain, au moins sur le plan narratif puisque l’aspect purement « psychologique » reste une affaire différente.

Bref, on espère, mais sans trop y croire vu que le succès commercial n’a pas été au rendez-vous, que les auteurs rattraperont le coup dans un éventuel tome suivant, puisqu’il reste encore possible que l’édition américaine chez Marvel se vende assez bien pour permettre une relance de la série chez nous.

Ceci dit, connaissant le peu d’affection dont souffre le genre mecha, en Europe en général et en France en particulier, ce serait étonnant…

Note : Cette série est actuellement en cours de publication aux USA.

Husk : File 2 / Critical Mass, Louis, Boudoiron & L’Homme
Soleil, collection Mondes futurs, septembre 2009
46 pages, 12 € 26, ISBN : 978-2-302-00494-8

chronique du tome précédent : File 1 / Monkey Brain
le blog de Louisle dossier sur la série chez BD Gest’
la fiche de l’album chez Soleil (avec présentation des six premières planches)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre e-mail :


%d blogueurs aiment cette page :