Yoshikazu Yasuhiko au travail

Figurine au bêret basque représentant Yoshikazu YasuhikoNé en décembre 1947, Yoshikazu Yasuhiko abandonna ses études en 1967 et intégra le célèbre studio Mushi Production d’Osamu Tezuka en 1970, où il dessina notamment les chara designs de Nathalie et ses amis (1971), avant de rejoindre le studio Sunrise fondé en 1972 : c’est là qu’il obtint l’opportunité de travailler sur nombre de productions devenues depuis des classiques de l’anime.

Par exemple, il dessina le storyboard de Space Battleship Yamato (1974) puis créa les personnages de Yuusha Reideen (1975) et de Zambot 3 (1977), entre beaucoup d’autres. Mais c’est surtout son travail sur Mobile Suit Gundam (1979) qui lui permit d’atteindre la renommée – à son grand étonnement d’ailleurs car il n’a jamais eu une très haute opinion de cette production. Il a depuis dessiné l’ensemble des personnages de la franchise, tout en menant de front une carrière de mangaka : on lui doit en particulier les œuvres originales d’Arion (1979) ou de Venus Wars (1986) qui connurent chacune une adaptation en anime, réalisée par ses soins, respectivement en 1986 et 1989.

Outre son travail dans l’animation, dont une participation sur une adaptation du roman Croc-Blanc de Jack London et les réalisations du film Crusher Joe (1983) et de la série TV Giant Gorg (1984), il lui arriva aussi de faire des illustrations – comme pour les romans de science-fiction populaire plus tard adaptés sous forme de la série TV Dirty Pair (Dan & Danny, 1985). À partir de 1988, il se consacra presque exclusivement à sa carrière de mangaka – qui inclue des biographies de personnages historiques, tels que Jeanne d’Arc (1995) et Jesus (1997), ou encore Néron (1998) – mais continua néanmoins à travailler à l’occasion sur des animes ; ses derniers travaux marquants en date concernent Mobile Suit Gundam: The Origin, la troisième adaptation en manga de First Gundam, et les illustrations des romans originaux de Mobile Suit Gundam Unicorn qui connurent il y a peu une adaptation en OVA.

Mari comblé, vivant à Tokyo dans « une maison où il aimerait se trouver plus souvent » selon lui, il reste un homme humble et discret, ce qui est bien japonais. D’ailleurs, il se montre souvent surpris de recevoir une proposition à rejoindre un projet de production et il s’étend très peu sur ses divers rôles dans cette industrie.

La vidéo suivante a été produite par Marc Bernabé, auteur de Japanese in Mangaland, dans le cadre de sa série de vidéos Masters of Manga. Vous aurez l’occasion d’y voir en pleine action un auteur de grand talent qui n’a plus rien à prouver depuis longtemps…

Publicités

2 Responses to “Yoshikazu Yasuhiko au travail”


  1. 1 The Drig Overmind 21 septembre 2010 à 20:53

    Yasu! Un vrai artiste! Et comme réalisateur, il est très bon aussi! Il aurait pu donner 2-3 conseils à Tomino … voire prendre sa place sur certaines productions de l’Universal Century xD
    C’est vraiment dommage que ses oeuvres publiés en France passent souvent inaperçues malgré leur grande qualité (bon, j’ai pas encore lu « Jeanne » … mais ça ne se trouve plus :S ) et je pense même que parmi le fandom de Gundam, il n’y a que les « vieux élitistes » qui le connaissent 😦
    Yasu est vraiment une légende vivante du manga. On ne peut espérer que dans un futur la communauté bédéphile française lui fasse l’hommage qu’il mérite (genre une invitation et expo à Angoulême ne serait pas de trop 😉

  2. 2 NicK 17 novembre 2011 à 15:14

    Je le connais par « Venus Wars » – production typique des années 80 – que j’adore.

    NicK.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre e-mail :


%d blogueurs aiment cette page :