La Singularité technologique

Vue d'artiste du concept de la SingularitéJ’évoquais il y a un certain temps « la convergence des idées » au sein des sciences comme seul moyen pour celles-ci d’aboutir sur des découvertes inimaginables autrement. Mais il existe un autre concept aux possibilités tout aussi renversantes, c’est celui de la Singularité technologique – aussi appelé Singularité tout court.

D’abord théorisée par John von Neumann dès les années 50, du moins si on en croit Ray Kurzweil, cette idée s’exprima à grand bruit dans un essai publié en 1993 par l’auteur de science-fiction Vernor Vinge qui enseigne l’informatique et les mathématiques à l’université de San Diego. Ce terme de « singularité » vient du vocable de l’astrophysique, où il exprime l’impuissance de la physique moderne à évaluer la véritable portée des forces en présence au sein de la singularité gravitationnelle d’un trou noir où certaines quantités relatives à la gravité deviennent infinies – faute d’un meilleur terme…

Appliqué au champ technologique, ce mot « singularité » désigne l’accroissement exponentiel du progrès qui se produira quand le développement technique aura atteint un certain seuil et au-delà duquel il deviendra impossible d’anticiper la croissance de ce développement, même dans les grandes lignes. En bref, la technique aura définitivement échappé à l’Homme, ou du moins à ses possibilités d’appréhender les conséquences du progrès technologique : devenue en quelque sorte autonome, la technologie poursuivra son développement sans que ses concepteurs aient leur mot à dire. D’un certain point de vue en tous cas.

Mais, je vous rassure tout de suite, ce n’est qu’une théorie…

Elle reste malgré tout assez renversante pour induire les idées les plus folles – dans tous les sens du terme, qu’il soit positif ou non. Au point d’ailleurs que certains y voient tout et surtout n’importe quoi : la notion même de Singularité empêche toutes formes de prévisions, par définition. On trouve néanmoins des études assez sérieuses sur le sujet, au moins pour tenter de présenter ce concept de la manière la plus objective possible.

Ainsi, le site Internet ACTU.net propose-t-il un dossier pour le moins conséquent et, surtout, passionnant : j’espère qu’il vous ouvrira certains horizons…

3 Responses to “La Singularité technologique”


  1. 1 Guillaume44 4 décembre 2010 à 14:42

    Hello, ton lien vers actu.net est brisé !

  2. 2 Guilhem 4 décembre 2010 à 14:57

    C’est Internet ACTU.net qui a des soucis on dirait : le lien marchait encore avant-hier.

    Ils doivent faire une MàJ quelconque et leur BDD se trouve injoignable ; ça devrait se régler assez vite

  3. 3 NicK 26 octobre 2011 à 13:33

    Intéressant… Mais (il y a souvent un mais avec moi😀 ) comme le dit l’article on se heurte maintenant à une barrière (celle de l’infiniment petit), mais pas seulement en nanotechnologie, en électronique aussi (la limite entre les 2 étant mince). En gravant les processeur de plus en plus fin, on se heurte à cette limite où le comportement macroscopique n’est plus valable (ou alors pose problème comme la surchauffe) et il faut modéliser un comportement microscopique (voire nanoscopique ?). Bref, même si on a déjà des pistes avec des processeurs atomiques, cela prendra du temps avant de les mettre au point. En ce moment, c’est plutôt la course à la parallélisation et à plus de coeurs dans les processeurs (bof, bof).
    NicK.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre e-mail :


%d blogueurs aiment cette page :