De:vadasy

Jaquette DVD de l'édition américaine de l'OVA De:vadasyAlors qu’une force étrangère à notre monde envahit la Terre à l’aide de nanomachines, le jeune Kay s’ennuie ferme au lycée. Et au point que quand l’armée se met à recruter des jeunes gens pour participer à l’effort de guerre à travers des expériences ultra-secrètes, il décide de signer : ainsi se retrouve-t-il aux commandes d’une bien curieuse machine… Très vite, Kay s’aperçoit que ce mecha est en réalité bien plus qu’un simple robot et que l’influence de cet appareil sur lui et les autres pilotes de la base se montre pour le moins… inquiétante !

De:vadasy se montre assez vite sous son vrai jour, soit celui d’un clone de Neon Genesis Evangelion (Hideaki Anno ; 1995), mais dépourvu des aspects psychologiques, ou du moins qui se trouvent souvent qualifiés de tels, ce qui reste assez différent, ainsi que de la grandiloquence des décors de ce dernier  – et ces coupes ne déplairont pas forcément à tous les spectateurs.

Si on apprécie l’ensemble des designs – surtout en ce qui concerne les mechas malgré l’emprunt assez évident sur l’Evangelion déjà mentionné –, la narration de son côté se montre hélas un peu trop confuse et le scénario parfois trop simpliste pour en faire une OVA vraiment intéressante, et surtout pas innovante, quel que soit l’aspect qu’on en examine. On aurait apprécié une réalisation plus longue au lieu de ces 75 malheureuses minutes, afin de mieux développer l’intrigue et les relations entre les personnages qui restent plus ébauchées qu’autre chose.

Dommage, donc, mais l’ensemble s’avère malgré tout assez distrayant et se laisse très bien regarder, d’autant plus qu’il n’y a que trois épisodes : dans le pire des cas, on en a vite fini…

Notes :

En dépit de tous mes efforts, il ne m’a pas été possible de trouver un trailer convenable pour illustrer ce billet : si vous avez une bonne adresse sous la main, n’hésitez pas à la faire passer…

De:vadasy, Nobuhiro Kondo, 2000
Media Blasters, 2002
3 épisodes, pas d’édition française à ce jour

Cette chronique fut à l’origine publiée sur le site Animeka

0 Responses to “De:vadasy”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre e-mail :


%d blogueurs aiment cette page :