Le Revenu de base : un nouveau droit humain

Une initiative citoyenne européenne (ICE) en faveur du revenu de base a été officiellement lancée en janvier 2013 conjointement avec les réseaux militants et associatifs de 21 autres pays.

Concrètement, nous avons un an pour rassembler 1.000.000 (un million) de signatures en Europe, dont au moins 54.000 en France, afin que le revenu de base devienne un sujet de débat officiel de la Commission Européenne et du Parlement, et que ceux-ci prennent des mesures en ce sens. Pour en savoir l’essentiel en 3 minutes, nous vous invitons à visionner cette vidéo :

Lire la suite de l’article

Pour signer l’initiative

1 Response to “Le Revenu de base : un nouveau droit humain”


  1. 1 Dany Montebello 2 avril 2014 à 01:44

    Si la proposition en question fait déjà partie intégrante de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, et elle l’est, comme le rappel si bien la commentatrice à l’article 25, à savoir :

     » Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté…  »

    Cela signifie que par définition,
    l’Humanité toute entière approuve implicitement son contenue, à l’instar de tout texte de loi, selon le vieil adage: « Nul n’est sensé ignorer la loi ».

    Déclaration approuvée universellement,
    à l’exception bien sure, des dictateurs, de leurs suppôts et autres esclavagistes ne reconnaissant pas sa légalité.

    En conséquence,
    une nouvelle pétition devrait être toute aussi superflue que le refus d’application des termes de la dite déclaration est anticonstitutionnelle.

    Autrement dit,
    cette pétition est soit une farce débile digne d’un poisson d’Avril, soit un simple baromètre de crédulité destiné à recueillir les opinions et autres informations dont raffolent les entreprises peu recommandables, testant l’apathie des masses face au rappel de la privation, ou du moins de la non-application de leurs droits fondamentaux.

    Imaginez l’absurde de la situation,
    trouveriez-vous justifiable et sérieux de repousser aux calendes grecques l’application de ce texte sous prétexte qu’il y manquerait quelques signatures pour atteindre le chiffre arbitrairement fixé ?

    Surtout en sachant que la dite pétition,
    bien que concernant l’ensemble de population mondiale, ne bénéficie de quasiment aucune couverture médiatique, ne permettant qu’aux personnes les plus chanceuses d’en prendre connaissance.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




Entrer votre e-mail :


%d blogueurs aiment cette page :