Archive for the 'Infos' Category

Star Troopers: Lost Station

Couverture du jeu de plateau Star Troopers: Lost StationEngagez-vous qu’ils disaient, vous verrez les étoiles, vivrez des aventures, vous taillerez une réputation.

Mais oui, bien sûr…

Ils oublient toujours de préciser un truc : quand vous êtes mercenaire dans une de ces armées privées engagé par un conglomérat transstellaire, vous passez plus de temps à surveiller du personnel occupé sur des trucs auxquels vous ne captez rien qu’à voir de l’action. Surtout quand vous êtes assigné à un poste si éloigné des lignes spatiales régulières qu’il vous a fallu deux mois pour vous y rendre…

Et quelle station bizarre. À peine quelques jours après votre arrivée, juste le temps de retenir le trajet depuis le dortoir vers le poste de sécurité et rien d’autre, vous entendez déjà des rumeurs sur le projet développé ici : une sorte d’arme biologique, une espèce artificielle créée pour assurer la suprématie du client de votre employeur dans toutes les guerres corporatives à venir.

Ou, en bref, un truc complétement illégal selon toutes les lois de l’univers connu…

Mais pas le temps de poser de questions, d’autant plus que vous pouvez en deviner les réponses, car une sirène sonne soudain l’alerte rouge : une brèche de sécurité vient de libérer l’arme dans le complexe. Comme un seul homme, votre squad s’équipe et sort du poste de sécurité. Derrière la porte, juste du noir et des cris de panique qui résonnent dans les couloirs.

Il n’y a qu’un moyen de s’en sortir : rejoindre le hangar à navettes et se barrer.

Mais où est ce hangar à navettes déjà ?

Concept art pour les soldats mercenaires du jeu de plateau Star Troopers: Lost Station.

Star Troopers: Lost Station est un jeu de plateau solo/coop de combat futuriste au niveau tactique où des soldats suréquipés luttent contre des sortes d’aliens attaquant sans cesse. Dans une partie solo, le joueur contrôle les soldats pendant que le système de jeu contrôle les Génos ; dans un jeu coopératif, deux joueurs se partagent le contrôle des soldats. Des règles optionnelles permettent à un troisième joueur de contrôler les Génos pour fournir un challenge encore plus élevé aux joueurs des soldats.

Quatre catégories de soldats sont jouables, depuis les classiques privates au plus expérimenté sergent, plus deux unités spécialisées : le mitrailleur, équipé d’une mitrailleuse lourde, et le pyro, avec son lance-flamme. De l’équipement supplémentaire comme des grenades et des viseurs à détecteurs de mouvements peut aussi être trouvé au cours de la partie.

Les Génos n’existent qu’en une seule catégorie et ne disposent que d’attaques de mêlée, mais ils compensent par des nombres écrasants et une grande facilité de mouvements.

Le plateau se compose de tuiles carrées piochées au hasard et disposées au fur et à mesure que les soldats progressent dans le complexe infesté de Génos. De nombreuses tuiles comprennent des conditions particulières comme divers dangers, des passages bloqués temporairement ou des embuscades de Génos, mais aussi des items aléatoires comme des munitions ou des armures supplémentaires ou d’autres équipements pour augmenter les chances de survie de vos soldats.

Le jeu se termine quand les soldats survivants rejoignent la tuile Exit. Si tous les soldats sont tués par les Génos, le(s) joueur(s) perd(ent) la partie.

Concept art des Génos pour le jeu de plateau Star Troopers: Lost station.

Star Troopers: Lost Station est disponible en version Print and Play (à monter soi-même) gratuite sur BoardGameGeek, où vous trouverez aussi un module VASSAL ainsi que la règle en version française. Un mod Tabletop Simulator est également jouable sur Steam.

Le jeu est aussi disponible en version Print and Play couleur sur WargameVault, ainsi qu’en version boite de qualité professionnelle sur TheGameCrafter avec plusieurs règles optionnelles, de meilleures illustrations et une classe de soldat exclusive.

Downlink: The Game of Planetary Discovery

Couverture du jeu de plateau Downlink - The Game of Planetary DiscoveryUne fois n’est pas coutume, le sujet de cet article concerne un projet Kickstarter. Pas n’importe lequel toutefois, car il se trouve que j’y ai participé dans des proportions plus que conséquentes comme graphiste et illustrateur. Pour cette raison au moins, donc, je souhaite son meilleur succès et de la même façon compte aussi sur l’indulgence du lecteur de ces lignes qui s’étonnera peut-être de me voir me livrer ainsi à une telle publicité.

Downlink: The Game of Planetary Discovery se joue de deux à six personnes et propose à celles-ci de construire des fusées pour expédier dans l’espace des sondes et autres véhicules équipés de divers instruments de recherche afin de mener à bien l’exploration de planètes du système solaire. Le but du jeu, comme son sous-titre l’indique, consiste à faire le plus de découvertes scientifiques possibles. Comme il s’agit aussi de sensibiliser le public à la démarche scientifique en général et celle de l’exploration spatiale en particulier, et de préférence en s’amusant bien sûr, le jeu se veut avant tout réaliste. Ses règles respectent donc les connaissances en vigueur dans les domaines de l’astronomie et des différentes contraintes du vol dans l’espace.

Exemple de mise en place du jeu de plateau Downlink - The Game of Planetary Discovery

Sur ce point du réalisme scientifique, le lecteur appréciera de savoir que le créateur du jeu, Dante Lauretta, est un spécialiste du domaine. À la fois enseignant en science planétaire et en cosmochimie, il dirige actuellement la mission OSIRIS-REx de la NASA chargée de ramener sur Terre des échantillons de l’astéroïde géocroiseur Bénou. De plus, on doit au même concepteur Xtronaut: The Game of Solar System Exploration (2016) et Constellations (2017) qui connurent chacun un net succès sur Kickstarter en leur temps. Bref, Downlink… ravira tous ceux d’entre vous friands de véracité comme de bon temps à plusieurs, et puisqu’il s’agit aussi d’un jeu pour tous publics les parents y trouveront de quoi sensibiliser leurs enfants aux sciences de l’espace.

Exemples de cartes à jouer du jeu de plateau Downlink - The Game of Planetary Discovery

Pour ceux d’entre vous qui souhaitent en savoir plus sur le projet et ses mécaniques comme ses différentes phases de jeu mais aussi ses stretch goals et sa date de livraison ainsi que tous les autres détails caractéristiques de Kickstarter où il se trouve jusqu’au 15 décembre, sa page se trouve ici même. Je vous invite aussi, bien évidemment, à consulter la page Artstation où je présente les principaux travaux de graphisme que j’ai réalisé pour ce jeu et qui m’ont gardé bien occupé pendant ces six derniers mois – expliquant du même coup pourquoi les publications du blog sont devenues un peu erratiques ces derniers temps : elles ne rentreront pas tout à fait dans l’ordre avant un certain temps puisqu’il me reste encore quelques éléments à finaliser pour Downlink…

Venezuela, en temps de guerre

Sans Lendemain

Percutant et superbement réalisé, ce film d’animation questionne notre mode d’exploitation des énergies fossiles et des ressources naturelles, ses conséquences au niveau planétaire et l’impasse où nous mène notre modèle de croissance.

Une alternative au problème exposé

Gundam: Reconguista in G, premier trailer

Il y a 35 ans cette année que sortit Mobile Suit Gundam, la série originale qui lança la franchise. Pour fêter cet anniversaire, Sunrise compte sortir le tout dernier épisode de Mobile Suit Gundam Unicorn au cinéma le 17 mai et lancer l’adaptation en anime du manga Mobile Suit Gundam: The Origin ce printemps, encore dans les salles obscures ; toujours dans le contexte de cet anniversaire, une exposition intitulée The Art of Gundam rassemblera environ un millier de travaux de production et autres créations artistiques à Osaka et à Tokyo, de juillet à septembre.

Mais ce qui nous intéresse concerne le retour de Yoshiyuki Tomino à la franchise, à travers une nouvelle production intitulée Gundam: Reconguista in G qui présente ceci de particulier qu’elle se situe dans une nouvelle chronologie appelée Reguild Century mais faisant néanmoins suite à la chronologie traditionnelle Universal Century – celle de Mobile Suit Gundam, donc, la toute première série de la licence évoquée en début de billet… Reconguista in G s’affirme donc non seulement comme le grand retour du créateur de Gundam à cette franchise après un hiatus de presque 10 ans depuis Mobile Suit Zeta Gundam: A New Translation, l’adaptation de la série éponyme de 1985 en une trilogie de films pour le cinéma, mais aussi comme la première véritable séquelle de Mobile Suit Victory Gundam, la toute dernière série officielle de la chronologie originale diffusée il y a plus de 20 ans.

Cette nouvelle épopée sera centrée sur le personnage de Beruri Zenamu, jeune aspirant pilote de la Garde Capitale, une organisation dédiée à la protection d’un ascenseur spatial. Pour le reste, on y retrouvera Kenichi Yoshida au chara design, Akira Yasuda, Ippei Gyōbu et Kimitoshi Yamane au mecha design, et Yuugo Kanno à la musique. Du beau linge, donc, pour une réalisation qui s’annonce comme assez atypique et dont la diffusion débutera cet hiver.

Le site officiel de la série (jp)

Les Moissons du futur

Quatre ans après son célèbre film « Le monde selon Monsanto », Marie-Monique Robin revient avec « Les Moissons du futur », un film coproduit par SOS Faim Belgique.

Ce voyage autour du monde, à la rencontre de paysans qui ont décidé de produire autrement, montre un passionnant éventail d’alternatives paysannes productives et innovantes. Entre agriculture biologique, agroécologie, agroforesterie, etc.

Le Revenu de base : un nouveau droit humain

Une initiative citoyenne européenne (ICE) en faveur du revenu de base a été officiellement lancée en janvier 2013 conjointement avec les réseaux militants et associatifs de 21 autres pays.

Concrètement, nous avons un an pour rassembler 1.000.000 (un million) de signatures en Europe, dont au moins 54.000 en France, afin que le revenu de base devienne un sujet de débat officiel de la Commission Européenne et du Parlement, et que ceux-ci prennent des mesures en ce sens. Pour en savoir l’essentiel en 3 minutes, nous vous invitons à visionner cette vidéo :

Lire la suite de l’article

Pour signer l’initiative


Entrer votre e-mail :