Archive for the 'Technologies' Category



Aqua : un concept car à coussin d’air

Le Robot coiffeur de Panasonic

Photo de présentation du projet de robot coiffeur de PanasonicL’industriel japonais travaille dessus depuis un certain temps : un projet de robot, faute d’un meilleur terme, non seulement capable de vous laver les cheveux mais aussi de vous masser la tête et le cou, et qui pourrait peut-être même un jour prochain vous couper les tifs.

Mais on en reste encore assez loin sur ce dernier point. Pour le moment, la machine se contente de laver et de masser. À l’aide de ses 16 doigts équipés de capteurs, et couplés à un scanner et une technologie 3D, l’engin peut mesurer avec précision la forme du crâne du sujet pour le caresser mais aussi y appliquer une pression précise. Une fois ces données télémétriques stockées dans sa mémoire, il peut les ressortir lors d’une séance prochaine pour appliquer un nouveau traitement à la même personne.

Compte tenu des développements de la robotique au Japon, en vue de faire face au vieillissement de la population locale, un tel projet étonne en fait assez peu. D’ailleurs, le but de cet appareil consiste à aider le personnel des maisons de retraite et des hôpitaux dans leurs tâches d’aide aux personnes. Reste encore à savoir ce que deviendront les relations humaines entre ce personnel et les gens dont ils ont la charge : ceux-là préfèreraient certainement discuter avec un être humain au lieu d’une machine…

Photo de présentation du projet de robot coiffeur de Panasonic

Source : Tom’s Style

Le robot hélicoptère joue au tennis

Cliché du "Quadrotor Helicopter" en volVous vous souvenez du robot-hélicoptère miniature ? Je lui avais consacré un billet l’an dernier, accompagné d’une courte vidéo de présentation… Et bien, il a fait des progrès et maintenant, il joue au tennis – c’est une façon de parler, bien sûr puisqu’il ne joue pas à proprement parler…

Si on ne sait toujours pas à quoi pourra bien servir cette invention déjà assez amusante en elle-même, elle prend néanmoins de la sorte une allure encore plus rigolote : si je disais qu’il y a peu de chances pour qu’on en fasse un jouet, il faut croire que ses concepteurs ne le voient pas de cet œil, eux. Reste encore à le rendre étanche à l’eau et au sable avant de pouvoir l’utiliser comme un partenaire de jeu à la plage…

Et à quand l’utilisation du robot chien pour ramasser la balle quand elle tombe au sol ?

Le LD 120, de La Boite concept

Un robot pour la formation des dentistes

Photmontage représentant une femme robotLa chaîne Youtube du site DigInfo TV a posté il y a peu une présentation du Showa Hanako 2, un robot conçu par l’université Showa de Tokyo pour aider les dentistes en formation. Cette machine possède une peau et une bouche en silicone, produites par Orient Industry, présentée dans la vidéo comme fabriquant des « love dolls » : le professeur Koutaro Maki, de l’université Showa, affirme que le robot doit paraître humain car l’attitude du chirurgien en présence du patient reste un facteur fondamental.

Showa Hanako 2, peut cligner et rouler des yeux mais aussi éternuer et secouer la tête ainsi que remuer la langue et tousser afin de simuler le réflexe pharyngé servant à expulser les corps indésirables du fond de la gorge. Mais le robot peut aussi parler et utiliser une technologie de reconnaissance du vocabulaire, de sorte qu’il s’avère tout à fait capable d’apprendre de nouveaux mots.

L’appareil sera vendu par Yoshida Dental Manufacturing Co. Ltd. mais aucune date de lancement du produit n’a été annoncée pour le moment…

Hoccer : le partage de données simplifié

Le Necomimi de Neurowear

Logo du projet NeurowearLes japonais aimant les chats, on ne s’étonne pas de voir souvent ces animaux dans leurs diverses productions, mangas ou animes, et parfois même dans les rôles principaux. Dans un registre voisin, ces serres-tête permettant de porter de fausses oreilles de chat connaissent eux aussi un assez franc succès dans l’archipel.

Le Necomimi du projet Neurowear peut au premier abord être vu comme une simple amélioration de ce système-là. Mais à y regarder de plus près, c’est aussi une manière somme toute assez habile d’encourager les progrès techniques dans un domaine encore balbutiant : le contrôle d’objets par les ondes cérébrales. Car si ce projet Neurowear ne propose rien de mieux que la fabrication de gadgets à l’utilité discutable, il ne faut pas perdre de vue pour autant que c’est souvent à travers des innovations en apparence sans intérêt mais néanmoins populaires auprès du grand public que se développe la technique, c’est-à-dire le confort et ainsi un meilleur rapport de chacun avec son entourage.

De sorte que si le contrôle mental des voitures ou des ordinateurs reste encore assez loin dans l’avenir, le Necomimi pourrait malgré tout s’avérer une participation non négligeable au développement de systèmes permettant aux handicapés de retrouver tous les usages de leurs membres ou aux muets de s’exprimer normalement – entre autres perspectives…

À long terme, par contre, il s’agirait d’« augmenter le corps humain » ce qui correspond à une définition du transhumanisme, mais c’est un autre sujet.

Le « petit coin » du futur

En attendant… (25)

En attendant… (20)


Entrer votre e-mail :